Baromètre immobilier de l’année 2022

Comme chaque année à pareille époque, la fédération du Notariat (Fednot) fait le point sur le marché immobilier de l’année écoulée. Il en ressort qu’en 2022, le marché immobilier belge a connu un léger recul. Le nombre de transactions a baissé et les hausses de prix ont été inférieures à l’inflation. Le baromètre analyse également les acquisitions de biens immobiliers en fonction de l’âge des acheteurs. En comparant l’année 2021 et 2022, nous constatons que la proportion de jeunes acquéreurs est stable en Wallonie et en baisse à Bruxelles. Par ailleurs, le baromètre met en lumière l’importance croissante que revêt l’efficacité énergétique lors d’un achat immobilier.  

Activité immobilière : -2 % en Belgique

En 2022, l’activité immobilière belge a reculé de 2 % par rapport à 2021. La baisse est de 2,1 % en Wallonie, de 2 % en Flandre et de 1,5 % à Bruxelles. Au 2e semestre, le recul a été de 7,1 % par rapport au 1e semestre de 2022.

Renaud Grégoire, porte-parole de Notaire.be : « La baisse de l’activité est imputable à une série de facteurs : la hausse des taux d’intérêt, les prix élevés de l’énergie, le haut niveau d’inflation et la guerre en Ukraine ». 

Prix moyen d’une maison en Belgique : 319 123 euros (+ 8,2 %)

En 2022, il fallait en moyenne débourser 319 123 euros pour une maison située en Belgique (+8,2 % par rapport à 2021). En un an, les acheteurs ont donc payer en moyenne 24 000 euros de plus pour une maison. La hausse de prix a toutefois été plus faible que l’inflation (10 %). En termes réels, nous observons donc une baisse de 1,8 % (-5 000 euros).

La région de Bruxelles-Capitale est la région où les prix des maisons sont les plus élevés du pays, et à l‘inverse c’est la Wallonie où les prix des maisons sont les plus bas.

En 2022, nous constatons une hausse de 8,2 % (348 064 euros) en Flandre, de 6,9 % à Bruxelles (576 576 euros) et de 5,7 % en Wallonie (235 615 euros). En tenant compte de l’inflation, il y a un recul dans les 3 régions : -4,3 % en Wallonie, -3,1 % à Bruxelles et -1,8  % en Flandre.

 

Prix moyen d’un appartement en Belgique : 260 300 euros (+3,6 %)

Nous constatons également une hausse de prix pour les appartements, mais elle est moins élevée que pour les maisons. En 2022, le prix moyen d’un appartement situé en Belgique atteignait 260 300 euros (+ 3,6 % par rapport à 2021). Un acquéreur a donc dû débourser en moyenne 9 000 euros de plus sur un an pour un appartement. Au vu du niveau élevé d’inflation, il s’agit d’une baisse de prix de 6,4 %, soit une baisse de 16 000 euros pour l’achat d’un appartement.

En comparant les prix des appartements et des maisons, nous constatons qu’en 2022, le Belge a payé en moyenne 59 000 euros de moins pour un appartement que pour une maison (319 123 euros). À noter que la différence de prix entre les 2 types de biens immobiliers progresse d’année en année. En 2018, cette différence était de 33 000 euros.

Au niveau régional, la Wallonie arrive en tête avec une progression de 5,9 % (198 960 euros), suivie de Bruxelles (+ 3,9 % à 281 125 euros) et de la Flandre (+ 3,5 % à 267 429 euros). En prenant en compte l’inflation, nous observons une baisse des prix dans les trois régions : -6,5 % en Flandre, – 4,1 % en Wallonie et – 6,1 % à Bruxelles.

En savoir plus? Consultez le site Notaire.be